J'inscris mon entreprise

Archives de la catégorie : News

Interview d’un bénéficiaire du programme

Suite à une formation collective réalisée en juin dernier, nous avons interviewé un bénéficiaire afin d’avoir son ressenti sur le programme EcoPro. Il s’agit d’Olivier Krein Germain, directeur d’OKG consulting:

  • Quel est votre rôle au sein de votre société et comment sont vos locaux ?

Je suis le directeur général d’une société de consulting. Nous avons des locaux de 60 mètres carrés où nous sommes seuls avec mon assistante.

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à suivre la formation EcoPro ?

J’ai de l’expérience dans le milieu, j’étais responsable commercial chez Schüco qui était à l’époque un des plus gros acteurs du photovoltaïque. J’ai donc toujours été très intéressé par le sujet des économies d’énergie, des énergies renouvelables et le fait d’arrêter le gaspillage et j’étais déjà sensibilisé à tout ça. J’ai dès lors été vraiment curieux de découvrir en quoi consistait cette formation.

  • Qu’avez-vous appris ?

J’ai trouvé la formation très concrète. La formatrice nous a fait prendre conscience de plein de gestes très simples pour réduire notre consommation énergétique. J’avais déjà un background dans le domaine mais la formation m’a apporté pas mal d’éléments complémentaires. A titres personnel et professionnel, j’ai désormais de nouveaux automatismes. Avant par exemple, je laissais tout en veille, je pensais que ça ne consommait rien. Désormais j’éteins chaque soir tous mes appareils électroniques et les machines de ma société. Ce sont certes des petits gestes mais sur un an, ils génèrent de réelles économies.

  • Connaissez-vous la consommation énergétique de votre société ?

Avant je ne m’en préoccupais pas vraiment, je ne regardais pas toujours mes factures. Maintenant j’y prête plus attention, je sais comment lire une facture et surtout, grâce à la formation, je sais quels sont les moyens à mettre en œuvre pour réaliser des économies d’énergie.

  • Vous parlez beaucoup d’économies d’énergie, avez-vous été sensibilisé aux travaux d’efficacité énergétique ?

Oui complètement. Aujourd’hui, en pleine crise de coronavirus ce n’est pas une priorité pour ma société. Néanmoins, la formation m’a permis de prendre conscience des enjeux à la fois environnementaux et économiques de ce type de travaux. La formatrice nous a en plus présenté les aides de l’État qui peuvent en partie financer ces travaux. Dans un futur proche, j’envisage donc d’investir dans de tels travaux car en plus je crois moi-même beaucoup à l’énergie solaire.

  • Qu’avez-vous pensé de la formation EcoPro?

La formation était variée et j’ai trouvé ça vraiment intéressant. Je recommanderais EcoPro car la formatrice connaissait son sujet, on sentait bien que c’est une professionnelle de l’efficacité énergétique. Au nom de ma société, j’ai mis en avant le diplôme énergétique obtenu. C’est valorisant et rassurant pour nos clients car cela prouve que, même en tant qu’entreprise, nous avons une conscience éco-responsable.

Si vous souhaitez également découvrir comment réduire votre facture énergétique et améliorer votre impact environnemental, inscrivez votre entreprise au programme EcoPro 🙂

Une formatrice EcoPro témoigne !

Sur fond de confinement, nous avons interviewé une formatrice EcoPro afin d’avoir son ressenti sur le programme:

Bonjour Claire, comment se passe le confinement ? Préparez-vous l’« après » ?
Le confinement se passe bien, je suis en télétravail. Bien sûr que je prépare l’après !
Je reste en contact avec Benoit, notre formateur, et avec tous les réseaux d’affaire
(type BNI, Protéine…) avec lesquels j’avais tissé un lien. Je leur envoie des messages,
je les appelle. Mais surtout, je reste très active sur les réseaux sociaux.


Vous avez toujours beaucoup utilisé les réseaux pour votre activité, comment vous y prenez-vous ?
J’utilise aussi bien les réseaux d’entreprises que les réseaux sociaux. J’y suis très active et très investie. D’ailleurs, dans l’un d’eux, le BNI, je viens même d’être nommée membre du nouveau comité directeur. Être membre de ce type d’association nécessite un gros investissement : assister aux réunions, être présent, mais en plus d’être très enrichissant personnellement parlant, c’est également très utile sur le plan professionnel. Sur les réseaux sociaux, l’objectif est de constituer des communautés. Il faut parler et faire parler de soi.


Quels réseaux sociaux utilisez-vous principalement ?
J’utilise Facebook et LinkedIn. Je parle un peu de tout, d’écologie et d’économies d’énergie, mais également de sujets d’actualité. Je fais très attention à ce que je publie sur LinkedIn, un peu moins sur Facebook car c’est mon compte privé et je prends davantage position.


Quel réseau social fonctionne le mieux selon vous ?
Avant le confinement, LinkedIn était beaucoup plus réactif. Depuis le début du confinement, Facebook l’est devenu. Il y a beaucoup de professionnels sur Facebook et d’entraide locale actuellement.


Comment vous y prenez-vous pour prospecter ?
J’utilise tous les moyens à ma disposition : prospection téléphonique, salons, soirées, séminaires, je consulte également tous les magazines sur les sociétés et les exploitants de ma région et je les contacte.


Recevez-vous un bon accueil des entreprises démarchées ?
Généralement oui. L’approche est très importante. Je prépare chacun de mes appels en faisant des recherches sur le web pour situer l’entreprise et/ou la personne que j’appelle. Ce qui fonctionne le mieux c’est la recommandation, appeler « de la part de » ou parce que j’ai lu/vu un article sur la société ou la personne. Si j’ai un conseil à donner, c’est de toujours rester subtil dans l’approche et s’intéresser à son interlocuteur afin qu’il n’ait pas l’impression d’être démarché mais que je peux lui apporter un service. Quand je fais ça, je boucle 9 appels sur 10 !


Vous êtes plutôt formation individuelle ou formation de groupe ?
J’aime les 2. Les formations individuelles sont plus « cocooning ». Elles sont un moment privilégié qui permet de sortir du train-train quotidien, elles permettent également un échange plus axé sur le secteur d’activité précis de l’entreprise formée. Les formations de groupe quant à elles sont très conviviales. Les personnes peuvent se tisser un réseau, discuter entre elles, partager leurs expériences, faire de la publicité pour leur société… Elles sont plus longues à mettre en place mais également plus rentables.


Pensez vous que le programme ait un réel impact sur la prise de conscience des personnes formées ?
S’il est percutant et bien fait oui, sans hésiter ! Il fait prendre conscience aux gens que même s’ils représentent des TPE ou PME, ils sont le poumon de la France et que leur rôle est très important. Suite à mes formations, une bonne vingtaine d’entreprises ont entamé des travaux de rénovation énergétique.


A titre personnel, le programme EcoPro a-t-il eu une influence sur votre quotidien ?

Oui assurément ! J’ai installé les leds, changé ma chaudière gaz pour une plus performante, j’envisage de mettre des panneaux solaires. Au quotidien je fais également beaucoup plus attention au économies d’énergie.